Go Beam

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
IPREM

Fil d'actu IPREM

Video ACTU

   

             

ZOOM sur un PROJET

    • LAPACHAMAMAIn Situ Photochemical Transformation of Hg Species and Associated Isotopic Fractionation in the Water Column of High-Altitude Lakes from the Bolivian Altiplano

      Publication dans "Environmental Science and Technology, American Chemical Society"

      Lire la suite

 

Contact

IPREM*

Technopôle Helioparc
2 avenue P. Angot
64053 Pau Cedex 9

* pour connaître les autres adresses,
rendez-vous à la page "Localisation"

Accueil

8h30-12h00 / 13h30-17h00
Tél : 05 40 17 50 00
Nous écrire (contact-iprem @ univ-pau.fr)

Direction de l'unité

Directeur : Ryszard Lobinski (ryszard.lobinski @ univ-pau.fr)
Directrice  adjointe par intérim : Cécile Courrèges (cecile.courreges @ univ-pau.fr)

Responsable administratif et financier : Maximilien Guibert (maximilien.guibert @ univ-pau.fr)

Traductions :
  • See this page in english
PDF

Go Beam : À l’intérieur d’une bactérie méthylant le mercure Go inside a Bacterial cell methylating Mercury

Un projet exploratoire invite des équipes de 3 à 4 scientifiques à proposer une recherche innovante, des sujets neufs ou en rupture, à réduire les verrous identifiés, mais aussi à promouvoir l’interdisciplinarité et la dissémination de l’information.

Le mercure (Hg) est l’un des polluants les plus préoccupants sur Terre du fait de sa conversion en méthylmercure, un puissant neurotoxique, opérée par les bactéries. Les mécanismes cellulaires et environnementaux impliqués dans ce processus sont méconnus.

Le projet Go Beam vise à caractériser la méthylation du mercure à l’échelle cellulaire, depuis la reconnaissance jusqu’à son export. Pour cela, nous développons une nouvelle approche interdisciplinaire combinant la génétique, la chimie analytique basée sur la spectrométrie de masse, et des techniques synchrotron de pointe en imagerie et spectroscopie d’absorption X, destinée à sonder une collection de souches méthylantes/déméthylantes et des mutants. Nos résultats contribueront à une meilleure compréhension des risques et poseront les bases d’une nouvelle approche pour aborder la méthylation du mercure.

Porteur du projet Go Beam

Marie-Pierre Isaure, Maître de conférences