BIGS

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
IPREM

Fil d'actu IPREM

Voir le flux RSS de ces contenus
    • SPECTRATOM 202210 -13 mai 2022, à PAU


      Après plus de 18 ans d’existence, SPECTRATOM est maintenant devenu le rendez-vous incontournable des scientifiques et opérateurs francophones de la spectrométrie atomique (optique et masse).
      https://spectratom2022.sciencesconf.org/ .

      Lire la suite

Video ACTU

   

             

ZOOM sur un PROJET

    • OUTBIOTICS Technologies innovatrices pour le diagnostic, la prévention et l’élimination des polluants émergents (antibiotiques) dans les eaux du territoire


      http://outbiotics.unizar.es/fr/

      Lire la suite

 

Contact

IPREM*

Technopôle Helioparc
2 avenue P. Angot
64053 Pau Cedex 9

* pour connaître les autres adresses,
rendez-vous à la page "Localisation"

Accueil

8h30-12h00 / 13h30-17h00
Tél : 05 40 17 50 00
Nous écrire (contact-iprem @ univ-pau.fr)

Direction de l'unité

Directeur : Ryszard Lobinski (ryszard.lobinski @ univ-pau.fr)
Directrice  adjointe par intérim : Cécile Courrèges (cecile.courreges @ univ-pau.fr)

Responsable administratif et financier : Maximilien Guibert (maximilien.guibert @ univ-pau.fr)

PDF

BIGS : Fractionnement isotopique des BTEX pour la surveillance du stockage du gaz en aquifères

La gestion de la qualité des eaux souterraines est une préoccupation majeure lors du stockage du gaz naturel en aquifère. Un des indicateurs prometteurs concerne le suivi de la bioatténuation naturelle de traceurs organiques volatils, tels que les BTEX, par des mesures des rapports isotopiques d13C et dD. Il nécessite cependant une chaine de mesure robuste et précise et un cadre d'interprétation qui fait encore l'objet de débats.

C’est ce qui a motivé des chercheurs de deux laboratoires hébergés à l’UPPA, le LFCR et l’IPREM, associés à un partenaire industriel, Storengy, à élaborer le projet BIGS dont l’idée maitresse est de quantifier l'éventuel fractionnement, a priori faible, d13C et dD des BTEX dû à des mécanismes physiques (solubilité et diffusion) en condition de stockage.

Pour ce faire sont couplées des analyses isotopiques et des expériences originales portant sur des échantillons naturels prélevés in situ, des simulations moléculaires et de la modélisation thermodynamique. Il s’agit ainsi de vérifier que le fractionnement isotopique est surtout un indicateur de la biodégradation des BTEX.

Porteurs du projet

Isabelle Le Hécho, Enseignante-Chercheure, IPREM

Equipe projet : Romain Vermorel, Guillaume Galliero, Hervé Carrier, LFCR, Maxime Enrico (Post-doc E2S), David Dequidt, Storengy