Travaux remarques 130917

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
IPREM

Fil d'actu IPREM

Voir le flux RSS de ces contenus
    • Séminaire - Caroline TokarskiVendredi 22 mars 2019, 11h30 - Amphi IPREM


      Caroline Tokarski (Université de Bordeaux)
      Titre: "Chemistry and high resolution sass spectrometry applied to cultural heritage natural organic polymers"

      Lire la suite

Contact

IPREM*

Technopôle Helioparc

2 avenue P. Angot

64053 Pau Cedex 9

* pour connaître les autres adresses, rendez-vous à la page "Localisation"

 

Accueil

8h30-12h00 / 13h30-17h00

Tél : 05 40 17 50 00

Nous écrire (contact-iprem @ univ-pau.fr)

 

Direction de l'unité

Directeur : Ryszard Lobinski (ryszard.lobinski @ univ-pau.fr)

Directeur adjoint :  Laurent Billon (laurent.billon @ univ-pau.fr)

    

 

PDF
Vous êtes ici :

Nos travaux remarqués par le CNRSPollution de l’air intérieur : impact sur la peau et la détoxification protéique cellulaire


Oxidative damage and impairment of protein quality control systems in keratinocytes exposed to a volatile organic compounds cocktail.

Dezest M, , Chavatte L, Desauziers V, Chaput B, Grolleau JL, Descargues P, Nizard C, Schnebert S, .
Sci Rep. 2017 Sep 6;7(1):10707. doi: 10.1038/s41598-017-11088-1.

La parution de cet article a été remarqué par l'institut des sciences biologiques du CNRS.

Pollution de l’air intérieur : impact sur la peau et la détoxification protéique cellulaire

Les polluants de l’air intérieur peuvent altérer la peau. Anne-Laure Bulteau à l’ Institut de génomique fonctionnelle de Lyon et Sylvie Lacombe à l’Institut des sciences analytiques et de physico-chimie pour l'environnement et les matériaux, en collaboration avec Carine Nizard (LVMH-recherche), montrent que les composés organiques volatiles de l’air intérieur ciblent la machinerie cellulaire d’élimination des protéines endommagées. Cette étude qui pourrait avoir des répercussions importantes pour la compréhension des mécanismes du vieillissement cutané, a été publiée  le 6 septembre 2017 dans la revue Scientific Reports.

 

Lire la suite