A. Leclerc 6avril2017

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Institut des Sciences Analytiques et Physico-Chimique pour l'Environnement et les Matériaux (IPREM)

Contact

IPREM*

Technopôle Helioparc

2 avenue P. Angot

64053 Pau Cedex 9

* pour connaître les autres adresses, rendez-vous à la page "Localisation"

 

Accueil

8h30-12h00 / 13h30-17h00

Tél : 05 40 17 50 00

Nous écrire (contact-iprem @ univ-pau.fr)

 

Direction de l'unité

Directeur : Ryszard Lobinski (ryszard.lobinski @ univ-pau.fr)

Directeur adjoint :  Hervé MARTINEZ (herve.martinez @ univ-pau.fr)  

NOS TUTELLES

    

   

Evénements

PDF
Vous êtes ici :

Arnaud Leclerc (Metz)Amphi IPREM - 11h

Calcul de spectres vibrationnels sans mise en mémoire de vecteurs multidimensionnels

Arnaud Leclerc1, Tucker Carrington2, Phillip Thomas2
1Laboratoire SRSMC, UMR 7565 CNRS-Université de Lorraine, 1 Bd Arago 57070 Metz.
2Chemistry department, Queen's University, Kingston, Ontario K7L3N6, Canada.
Arnaud.Leclerc @ univ-lorraine.fr

Nous présentons des méthodes itératives qui permettent de déterminer les états propres d'un système quantique de dimensonnalité élevée, avec un coût mémoire significativement réduit. Le calcul de spectres vibrationnels de molécules polyatomiques appartient à cette catégorie car il implique la description de nombreuses coordonnées qui doivent être associées chacune à un jeu de fonctions de base. Cela engendre en principe un coût mémoire augmentant exponentiellement avec le nombre d'atomes dans la molécule considérée. Afin de limiter ce coût, nous construisons des fonctions de base intermédiaires sous la forme de sommes de produits de fonctions à une dimension, dont les facteurs sont progressivement optimisés. La nouvelle difficulté réside alors dans le compromis à trouver entre une nécessaire limitation du rang (nombre de termes dans les développements) et flexibilité suffisante pour décrire correctement les fonctions d'ondes vibrationnelles. Des approches fondées sur l'itération puissance, l'itération de Chebyshev et l'algorithme de Davidson sont développées dans ce cadre, avec comme cas d'étude la molécule d'acétonitrile, un problème à 12 dimensions [1-3].


[1] A. Leclerc et T. Carrington, J. Chem. Phys. 140, 174111 (2014)
[2] A. Leclerc et T. Carrington, Chem. Phys. Lett. 644, 183 (2016)
[3] A. Leclerc, P.S. Thomas et T. Carrington, Mol. Phys. DOI : 10.1080/00268976.2016.1249980 (2016)

Jeudi 6 avril 2017, 11h - Amphi IPREM